Lorsque Facebook détrône un président

Passage samedi matin sur le plateau de Louis Lemieux à RDI pour souligner le 10e anniversaire de l’encyclopédie citoyenne Wikipedia et le rôle important des médias sociaux dans la révolution tunisienne qui vient d’expulser Zine El Abidine Ben Ali de son royaume.

Après l’expérience iranienne, voilà un autre bel exemple qui illustre l’importance de plus en plus accrue des outils comme Facebook et Twitter dans la communication politique. Si le sujet vous intéresse, voici un lien pour regarder le segment du matin. Merci à Louis Lemieux et son équipe pour l’invitation.

3 commentaires

  1. c’est un peu simpliste de réduire le soulèvement d’un peuple « grâce » aux réseaux sociaux. Certes ils aident à véhiculer des informations rapidement mais c’est avant tout des hommes et des femmes qui se sont soulevés spontanément dans bien des villes ou village où je doute qu’internet soit très répandu…

  2. J’irais dans le même sens que SéRiAl BlOgGeUr.

    Surtout quand on sait que dans les autocraties et autres régimes autoritaires le net est sous haute surveillance. La Tunisie n’échappait pas à la règle bien au contraire.

Laisser un commentaire